Compte rendu de la conférence-débat de la FPK

Compte rendu de la conférence débat tenue à Ottawa sur les défis face aux Défenseurs des Droits Humains et Journalistes d’outre-mer, l’éducation citoyenne et la violation de droits de l'homme au Congo-Kinshasa.

Samedi 14 Décembre 2013 au 312 Avenue Laurier Est, Ottawa.

Conférenciers du jour:

  1. Justin Mohamed: stagiaire au sein du Centre Canadien pour la Justice Internationale (CCJI)
  2. Eric Schiller: du Groupe Canadien pour les Droits Humains au Congo (CDHC)
  3. Denis Tougas: d’Entraide Missionnaire
  4. Abbé Simon-Pierre Iyananio: doctorant en théologie pratique à la faculté de théologie et de sciences religieuses de l'université Laval et curé de la cathédrale de Trois-Rivières.

Sujets du jour : fpk

-          Défis face aux Défenseurs des Droits Humains et Journalistes d’outre-mer

-          Education à la citoyenneté                                                     

Mot explicatif

Au moment où le peuple congolais commencait à aspirer à la jouissance de ses droits;  de sa liberté; au moment où il revait enfin à plus de démocratie, de justice, quelques seigneurs de la geurre, pour de fausses raisons sécuritaires, pour soi-disant libérer le peuple de la tyrannie, en ont decidé autrement. Ces seigneurs de la guerre animés d'un esprit non patriotique n’ont pas  hesité à commettre des crimes, des massacres, à bafouer les droits les plus élémentaires de l'humain et continuent à asseoire leur pouvoir sur le sang de ceux qui essayent de les contrecarrer. C’est ainsi que les activistes des droits humains et les journalistes sont devenus une proie facile  à avoir quans ils essayent de denoncer les exactions qui sont commises. Ces circonstances non seulement traumatisent les familles de ces journalistes et activists des droits humains, mais aussi, à l’occasion, les familles sont abandonnées sans aucun moyen de survivre.  Comment pouvons nous venir en aide à ces familles afin qu’elles deviennent autonomies et cultiver une culture de confiance dans leurs esprits pour survivre les traumatismes du passee? La question du vivre-ensemble et de la citoyenneté se pose actuellement à peu près partout dans le monde. C’est pourquoi la population congolaise doit etre instruite sur les pratiques d’éducation à la citoyenneté. On considère en effet que l’éducation à la citoyenneté constitue un moyen pour assurer la construction du lien social dans des sociétés caractérisées par l’individualisme et le pluralisme des cultures et des valeurs.

Le but de la conférence

  •  Informer et sensibiliser l'opinion publique canadienne et l'opinion internationale sur les violations diverses et multiples des droits de l'homme au Congo-Kinshasa,
  • Denoncer le ce cycle de violences, de massacre, de violations multiples et repetées des droits de l'homme; le sentiment d'impunité qui anime ces seigneurs de geurre.
  • Sensibiliser l’opinion internationael sur les défis  auxquels font face les familles des activistes de droit de l’homme et journalistes qui perdent leurs vies en informant le monde de la situation de la violation des droits humains au Congo.

 Les participants    

DSC01787

Encadrement des jeunes dans le sport et chant

La région d’ Ottawa-Gatineau est un secteur qui accueille un nombre important de la population de partout au monde.DSC01787 La croissance démographique dans la région résulte de l’arrivée massive des populations en provenance de certaines autres régions du Canada, mais aussi de l’étranger. Cette population immigrante est composée par un nombre important des jeunes necessitant une intégration dans leur société d’accueil, mais aussi un échange inter culturel tant de la part de la société d’accueil que de celle qui est accueillie.

Lire la suite...

Un événement de la Fondation Pascal Kabungulu

Un Débat sur les Défis face aux Défenseurs des Droits Humains et Journalistes d’outre-mer. Samedi 14 Décembre 2013 à 312 Avenue Laurier Est, Ottawa, Ontario.

Savez-vous que, dans plusieurs pays, ceux qui fournissent les informations sur les droits humains (DH) dont les Juristes, les Défenseurs des DH et les Journalistes sont souvent persécutés, emprisonnés ou tués? Ces circonstances non seulement traumatisent leurs familles, mais aussi, à l’occasion, les familles sont abandonnées sans aucun moyen de survivre. Dans quelques cultures régionales de la République Démocratique du Congo, il est accepté que la famille du mari saisisse tous les biens et la maison d’une veuve, laissant la femme endeuillée et démunie s’occuper des enfants toute seule.

La FPK, un organisme d’Ottawa/Gatineau dirigé par les bénévoles, a été lancé par Deborah Kabungulu dans le but de venir en aide aux familles se trouvant dans ces conditions difficiles à l’Est de la RDC. Depuis 2011, l’organisme fournit la formation scolaire et aide les veuves des défenseurs des droits humains et leurs enfants, ainsi que d’autres personnes en situation de pauvreté. Le Comité de la FPK vous invitent à une Table Ronde et Séminaire qu’ils organisent le Samedi 14 Décembre, 2013 pour apprendre de ses expériences et discuter des stratégies pour responsabiliser les membres de leur communauté d’origine et ainsi que d’autres communautés. La discussion tient comme objectif secondaire d’explorer les options pour atteindre la justice pour les victimes des violations des droits humains à l’échelle tant internationale que nationale. L’événement, accueilli par le Centre canadien pour la justice internationale (CCJI), se déroulera au 312 Avenue Laurier Est, Ottawa, Ontario de 10:00 h à 12h 30. Parmi les conférenciers principaux figurent entre autres : Justin Mohammed du CCJI, Eric Chiller du Groupe Canadien pour les Droits Humains au Congo et Denis Tougas d’Entraide Missionnaire et l’Abbé Simon-Pierre Iyananio doctorant en théologie pratique à la faculté de théologie et de sciences religieuses de l'université Laval et curé de la cathédrale de Trois-Rivières. L’évènement s’étalera sur une heure de présentations suivi d’une brève pause et d’une heure finale d’échange d’idées en Table Ronde. Les participants sont encouragés de parler en Français ou en Anglais pour le simple fait que le service d’interprétation ne sera pas fourni, mais les commentaires clés seront traduits durant la Table Ronde. La FPK souhaite la bienvenue aux Étudiants, Juristes, Membres des organismes communautaires et toute personne éprise de la justice sociale. S.V.P. veuillez communiquer votre intérêt de participer avant jeudi 12 Décembre à: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Merci beaucoup.

Nouvelles Menu

Who's Online

Nous avons 5 invités et aucun membre en ligne